Posts Récents
Posts à l'affiche

In mémoriam, Hiroshima, Nagasaki, naissance de holocauste nucléaire.

August 5, 2017

 Le 6 août 1945, à 8h15, un B-29 américain largue une bombe atomique au-dessus de la ville d’Hiroshima. Plus de 80 % des habitants dans un rayon d’un kilomètre autour du point d’explosion de « Little Boy » sont tués sur le coup. Quelque 70.000 personnes meurent instantanément, un bilan qui atteindra 140.000 victimes dans les mois suivants. Trois jours plus tard, le 9 août, les Etats-Unis lancent une nouvelle attaque sur la ville de Nagasaki, à 400km d’Hiroshima, où une deuxième bombe tue 70.000 personnes

« Soixante-dix ans après la bombe, les risques de cancers continuent d’augmenter chez les hibakusha (rescapés) », explique Noboru Takamura, professeur à l’Institut des maladies de la bombe atomique, fondé en 1962 au sein de l’université de Nagasaki. « Les risques de leucémie ont disparu après environ dix ans, mais on observe ces dernières années des maladies de la moelle osseuse nommées MDS ».

Nota : Les chiffres des cancers et des malformations génétiques induits par les radiations de Nagasaki et Hiroshima déterminent la limite internationale d'exposition au risque nucléaire. Or, celle-ci, émane de la CIPR, un organisme qui subit l'influence du lobby électro nucléaire. Est-il préférable de favoriser les intérêts de l'industrie nucléaire ou la santé des citoyens? Un débat d'actualité. 

Lire l'analyse de l'association et laboratoire indépendant la CRII Rad au sujet de l'établissement des normes sanitaires. http://www.criirad.org/euratom/niveaux-de-references.pdf

Sources : Herodote. net CRII Rad.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Rechercher par Tags
Archives
  • Facebook Basic Square
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now